Quand utiliser sa lampe de luminothérapie ?

La luminothérapie comme son nom l’indique est une thérapie par la lumière. La lumière rouge émet des longueurs d’onde bénéfiques pour la peau et la santé contrairement aux rayons UV qui sont nocifs et générateurs de cancer de la peau. Plus clairement, la luminothérapie à la lumière rouge consiste en un traitement qui utilise une lampe rouge qui émet des longueurs d’onde de faible niveau qui pénètrent sous la surface de la peau en y provoquant chaleur et friction. Elle peut suivre via les nombreuses solutions créées pour faciliter cette dernière. Vous vous demandez certainement quand utiliser une lampe de luminothérapie. Dans cet article, vous allez découvrir quand utiliser la lampe de luminothérapie et aussi, à quoi elle sert.

Quand utiliser la lampe de luminothérapie ?

D’abord, il est important de savoir que les séances de luminothérapie à la lumière rouge ne sont pas une solution miraculeuse ou une solution pour une rémission totale. Mais c’est plutôt un processus pour l’amélioration, et elle prend en général une semaine pour commencer à faire effet. Certainement que vous vous demandez comment l’utiliser. Si c’est juste pour une prévention ou un réajustement, la lampe à lumière rouge peut être utilisée tous les jours pendant une semaine. En revanche, si c’est pour apporter une grande amélioration à votre rythme biologique et votre organisme, vous devrez suivre les séances de luminothérapies tous les jours pendant au moins 28 jours soit 4 semaines. Chaque séance de luminothérapie peut durer entre 15 et 30 minutes. Cette durée est largement suffisante pour équilibrer la production de sérotonine-mélatonine. Cependant, une séance de 20 minutes suffit dans le cas des enfants pour ne pas créer une surexcitation due à la lumière rouge. Ensuite, vous pouvez utiliser la lampe de luminothérapie pendant la saison où le soleil se fait rare jusqu’à ce qu’il soit de retour.

La lampe de luminothérapie peut être utilisée le matin au réveil. C’est généralement le moment que la plupart des gens préfèrent, car elle fait vite effet sur l’organisme. Mais ce n’est pas le seul moment de la journée qui est propice pour une séance de luminothérapie à la lumière rouge. Il peut arriver que vous n’ayez pas du temps en matinée. Vous n’avez qu’à utiliser votre lampe de luminothérapie en après-midi. C’est toujours mieux que de ne pas en faire du tout. De même, lorsque vous pratiquez la séance en matinée pendant une semaine et que vous ne constatez pas vraiment d’amélioration, il est possible d’ajouter une séance à votre journée. Cela veut dire qu’utiliser la lampe de luminothérapie deux fois en journée n’est pas vraiment mauvais. Vous pouvez aussi ajuster son usage à votre organisme. Mais ce qui sera mauvais et peut vous coûter votre sommeil serait une séance de luminothérapie tard le soir si vous ne comptez pas veiller. En effet, il vous sera difficile de trouver le sommeil si vous utilisez la lampe de luminothérapie avant de vous coucher.

À quoi sert la lampe de luminothérapie ?

La lampe de luminothérapie produit un large éventail de bienfaits sur la santé. D’une part, elle améliore le teint de la peau en stimulant la production d’un collagène plus épais. Elle vous aide à retrouver votre bonne humeur grâce à la production de la sérotonine-mélatonine et à vous concentrer sans grande difficulté. D’autre part, la lampe de luminothérapie aide à rétablir votre cycle biologique. Elle soulage les troubles de sommeil et lutte contre le décalage horaire. En gros, elle favorise le rétablissement de l’horloge interne. La lampe de luminothérapie aide à stabiliser le rythme circadien si vous souffrez de dépression saisonnière. Elle améliore le sommeil en boostant le taux de mélatonine dans le sang, et favorise la régénération cellulaire plus rapidement.

La luminothérapie à la lumière rouge soulage également le syndrome prémenstruel. Elle guérit parfois le baby-blues et les maladies telles que Parkinson, Alzheimer et plein d’autres. Cependant, les personnes à peau sensible ou qui suivent déjà un traitement photo-sensibilisant ne devraient trop s’exposer à la lumière rouge. De même, celles qui présentent des maladies oculaires, psychiques ou psychologiques doivent faire attention à son usage.

Par ailleurs, il est possible que la luminothérapie à la lumière rouge comporte des effets secondaires pendant les premières séances. Ils se traduisent par des irritations oculaires dues à l’exposition à la lumière et des maux de tête.

Posts created 231

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut