Poêle à bois : comment choisir la bonne puissance ?

Après avoir passé une longue et dure journée au boulot, la première chose qui nous vient à l’esprit quand vient l’heure de rentrer, est l’ambiance réchauffante de sa maison ; ce sentiment d’être au chaud dans sa maison, à l’abri du froid et des températures qui peuvent même descendre plus bas en période d’hiver. Alors, pour cela, il convient de maintenir une certaine température ambiante pour profiter encore plus des bienfaits d’avoir un toit.

Aujourd’hui, à travers cet article, nous vous proposons une solution qui va révolutionner l’idée que vous vous faites du chauffage de maison. Il s’agit de l’utilisation d’un poêle à bois. Lisez la suite.

Qu’est-ce qu’un poêle à bois et comment fonctionne-t-il ?

Le poêle à bois est une technologie qui prend de l’envergure depuis peu. Il s’agit d’un système de chauffage à la manière d’une cheminée. Sauf qu’ici, au lieu d’utiliser du gaz ou de l’électricité, il utilise la combustion du bois pour vous donner la chaleur qu’il vous faut. Utiliser ce système aura l’avantage de réduire le montant de vos factures d’électricité et de gaz, ce qui pourrait vous donner plus de souffle pour effectuer d’autres actions avec les sous économisés.

Son fonctionnement est très simple et nul besoin pour vous d’être un as de la chimie avant de pouvoir vous en servir. Et pour preuve, le feu prend naissance dans un foyer rempli de bûches, puis la chaleur émise est répandue dans toute la pièce.

Le poêle à bois est constitué de trois parties formant une structure bien établie :

  • Un foyer où a lieu la combustion et d’où le feu quitte.
  • Un habillage. Plus il est de bonne qualité, plus le chauffage est confortable.
  • Un raccordement pour permettre à la fumée de rejoindre le conduit à fumée.

Quels sont les différents types de poêle à bois ?

Avec son besoin de toujours avoir plus de confort, l’Homme ne cesse d’améliorer tous les gadgets dont il se sert pour son quotidien. Le poêle à bois n’est pas resté à la marge de cette évolution. On en distingue donc plusieurs types de poêle à bois :

  • Le poêle à bûches. Il doit être alimenté, comme pourrait le montrer son nom, avec des bûches. La taille des bûches n’est pas standard puisqu’elle varie en fonction du modèle du poêle. De plus, outre le fait qu’il ne tombe pas en panne et sa capacité à fonctionner à toutes épreuves, il offre un rendement allant jusqu’à 80 %.
  • Le poêle à granulés. Plus efficace et économique que le premier, ce type de poêle revêt un caractère écologique, du fait qu’il s’alimente avec des déchets de scierie et peut atteindre un rendement d’au moins 90 %.
  • Le poêle à plaquettes. Il fonctionne grâce à du bois issu de l’industrie forestière. Malgré un rendement également supérieur à 90 % et de caractère économique, ce type de poêle présente des inconvénients, notamment celui de la rareté des plaquettes sur le marché.
  • Les plaquettes mixtes fonctionnant aussi bien avec des bûches que des granulés.

Avant donc de choisir son poêle, prenez en considération les avantages et les inconvénients que pourrait présenter chaque type.

Comment choisir la bonne puissance de son poêle à bois ?

Que votre poêle fonctionne en sur-régime ou en sous-régime, les effets se feront ressentir autant sur votre machine que sur vous-même. Ceci donc pour dire qu’il s’avère important de bien définir la puissance de votre poêle. Afin de vous y aider, nous vous avons fait une liste de critères sur lesquels vous devriez vous baser :

  • L’isolation de la maison. Plus la maison est isolée, plus elle perdra moins de chaleur. La puissance devra donc être faible.
  • Le nombre et le volume de pièces à chauffer. Plus il y aura de chambres et plus elles seront spacieuses, plus vous aurez besoin de puissance.
  • Le climat. Plus le climat sera chaud, moins vous aurez besoin de chauffage. De même, plus il sera froid, plus vous aurez besoin de chauffage.
Posts created 42

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut