Comment soigner la mycose génitale chez l’homme ?

Soigner sa mycose génitale

La mycose de l’homme est une inflammation du gland encore appelée balanite. Parfois elle se manifeste par des démangeaisons, des picotements ou une sensation de cuisson au niveau du gland et parfois elle s’accompagne de pustules blanches qui apparaissent sur un fond rouge et enflammé. Comme chez les femmes qui sont beaucoup plus affectées par la mycose vaginale, chez l’homme c’est également le champignon Candida albicans qui est responsable de cette affection bénigne mais qui demande néanmoins un traitement approprié.

Ne pas confondre la mycose génitale chez l’homme

Il est important qu’un dermatologue pose un diagnostic précis de mycose qui se soigne par l’administration d’un médicament antifongique à l’exclusion de tout autre traitement. Comme les symptômes sont très variables d’un individu à l’autre, cette candidose peut être facilement confondue avec un herpès génital dont les manifestations sont également des brûlures et des démangeaisons ainsi que de petites lésions vésiculaires. Les condylomes peuvent également présenter quelques ressemblances sous la forme d’excroissances claires. L’eczéma, le psoriasis ou le lichen sont aussi des lésions qui ont certaines similitudes avec les mycoses ainsi que les balanites bactériennes qui provoquent des écoulements purulents ou des érythèmes. Il est donc tout à fait déconseillé de s’adonner à un traitement improvisé d’une maladie dont on n’est pas sûr. Si le médecin consulté isole la mycose génitale, il pourra le traiter en tant que tel alors qu’une médicamentation aléatoire peut avoir des effets néfastes et provoquer de surcroît une plus grande difficulté de diagnostic si les lésions ont pris des formes sévères.

Les causes de la mycose génitale chez l’homme

C’est principalement le candida albicans, ce champignon microscopique, qui provoque les inflammations de la la mycose génitale chez l’homme comme chez la femme. Ce champignon vit de manière naturelle et inoffensive sur le corps humain, c’est quand il se met à pulluler que la mycose apparaît, notamment au niveau des parties intimes. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le manque d’hygiène, même si c’est un facteur qui peut aussi entrer en compte, est loin d’être le seul paramètre responsable de ces lésions et inflammations si désagréables. Les hommes qui suivent un traitement à long terme à l’aide d’antibiotiques présentent un risque tout aussi important. La mycose génitale peut aussi farie son apparition chez les hommes dont le système immunitaire est affaibli en raison d’une maladie grave comme le cancer ou le sida. Les hommes non circoncis sont plus exposés à cette affection en raison de la longueur du prépuce où les champignons peuvent se multiplier plus aisément.

Comment prévenir la mycose génitale ?

Des gestes simples comme une toilette à l’eau claire après chaque rapport sexuel suivi d’un bon séchage du gland mais aussi la prise régulière de probiotiques pour maintenir ou rééquilibrer la flore intestinale sont des précautions très utiles pour prévenir une mycose génitale. Après traitement, on peut également changer de produits de toilette, notamment le savon qui lui aussi peut causer une mycose alors qu’on pense bien faire en se savonnant généreusement, voire de marque de préservatif qui lui aussi peut provoquer des intolérances. En général, une bonne hygiène de vie, en réduisant les sucres et en luttant contre le stress quand cela est possible, sont d’excellents moyens de prévention.

Posts created 38

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut